Nouvelle étude au Royaume-Uni : un joint par semaine ne cause pas de préjudice sur la santé

Nouvelle étude au Royaume-Uni : un joint par semaine ne cause pas de préjudice sur la santé

Nouvelle étude au Royaume-Uni : un joint par semaine ne cause pas de préjudice sur la santé


Un nouveau service pour les consommateurs a menée une études auprès de 40.000 consommateurs de cannabis au Royaume-Uni. Basée sur une vaste recherche médicale, elle indique que fumer la quantité d'un joint de marijuana par semaine ne provoque pas d'effets négatifs sur la santé.

 Dr Adam Winstock

Une équipe de scientifiques dirigée par le Dr Adam Winstock, psychiatre et spécialiste en addictologie au King College London, a développé un nouveau service appelé «Safer utilisation Limites» (quantités d'utilisation en toute sécurité) visant à déterminer les contours médicaux et l'utilisation sécuritaire et responsable du cannabis.

Le nouveau service est basé sur des données d'essais cliniques menés par l'équipe au cours de laquelle a interrogé plus de 40000 consommateurs de cannabis - pour examiner les dégâts de la santé qui peuvent résulter de l'utilisation à long terme du cannabis.

«La réalité est que la plupart des dommages causés par l'expérience de la drogue peut être éviter à grande échelle pour la majorité de la population, avec seulement de bons conseils», a déclaré le Dr Winstock. "Nous avons passé des années à analyser les données et interroger les usagers de drogues dans le but de renforcer ces conseils.



Un joint par semaine = 0 dommage pour la santé



Les résultats établissent que l'utilisation '' légère ''du cannabis, définie comme une moyenne de un joint par semaine ne provoque pas de dommages de santé et le lien avec de futurs risques est «peu probable». Néanmoins, les chercheurs ont précisé que «le seul moyen d'éviter complètement les dommages causés par les drogues est d’éviter leurs utilisation."

Une autre étude publiée la semaine dernière révèle cette fois ci que l'unique dommage résultant de la consommation de cannabis ''en continue'' peut affecter une maladie liée aux gencives. En résumé l'équipe de chercheurs indique, qu'une telle quantité de marijuana ne cause aucune dégradation sur la santé physique mais peut causer de "légers dégâts sur la mémoire à court terme."

Pour les consommateurs de cannabis "lourd" qui consomment en moyenne jusqu'à 2 grammes par jour, l'étude indique qu'il existe un risque de développer une dépendance psychologique sur le cannabis et une diminution de la motivation .

Même le plus haut niveau de consommation testés (plus de 2 grammes par jour) ne génère aucun dommage médical . Toutefois, les chercheurs ont constaté que lorsqu'il est mélangé au tabac, le cannabis, augmente considérablement le risque de nombreux effets néfastes sur la santé.

On ne cessera jamais de vous dires combien la vaporisation est importante!

Le professeur Wayne Hall , directeur du Centre de recherche en addictologie à l'Université du Queensland, a déclaré qu'il espère que ces information médicale issue de ce nouveau service va devenir une référence pour tous les consommateurs de cannabis qui, selon lui devrait «reconnaître la relation entre la quantité de cannabis qu'ils consomment et les dommages de santé qui pourraient être causés. "

L'équipe poursuit actuellement ses travaux de recherche et publiera prochainement ''les lignes modératrices'' pour une utilisation sûre de la cocaïne, la MDMA, la kétamine et d'alcool.

Votre commentaire a été envoyé avec succès. Merci pour commentaire!
Ajouter un commentaire
Nom:*
Email:*
Message:*
  Captcha
  Ajouter un commentaire