Non, les abeilles ne peuvent produire du miel cannabis !

Non, les abeilles ne peuvent produire du miel cannabis !

Non, les abeilles ne peuvent produire du miel cannabis !


La semaine dernière les abeilles on fait le buzz sur les réseaux. Un apiculteur Français est en mesure de former des abeilles pour la production d'un miel à base de Cannabis !! La Nouvelle est probablement un Hoax, de l'intox afin de susciter l'attention des médias...

Scientifiquement il est Impossible de produire du miel sans nectars , ce fameux nectar qui n'existe pas dans le Cannabis" Quelques jours après le gros buzz sur la nouvelle de l'expérience de la Nasa . l'apiculteur français Nicolas Trainerbees «Abeilles Coach» nous informe que le cannabis était une plante mellifère... ( qui produit du miel )

Le Rapport original a fait valoir l'expert Français comme une sommité absolue, qu'il était capable de "Former" les abeilles à l'exploitation du pollen de cannabis, ce qui a surpris les Expert du monde entier, puisqu'il est sommairement reconnu que le Cannabis n'a pas de Nectar (Propolis), la Composante nécessaire à la production de Miel .

Les plantes pollinisatrices

Entre 450 et 500 espèces indigènes en France sont dites mellifères, c’est à dire qu’elles offrent aux abeilles de quoi fabriquer du miel (qui est avant tout la nourriture de la colonie) : nectar, pollen, miellat… Toutes ne peuvent pas être butinées par les abeilles, car la morphologie de la fleur doit s’y prêter (il faut que l’abeille puisse atteindre le nectar ou le pollen).

Pour les papillons, encombrés de leurs ailes, c’est encore moins évident : les fleurs à large corolle sont les plus accessibles.Pollen et nectar des fleurs sont les fondamentaux de l’alimentation des abeilles.


Différents types de pollen au microscope

Différents types de pollen au microscope

Les plantes sont développées à la façon d'attirer les insectes, comme une genre de "Publicité", couleur et odeur sont les stimulus de récompense de l'abeille – plus connu sous forme d'un sucre liquide pour les insectes et pour la plante : Le Nectar est la Symbiose ultime entre le végétal et l'animal.


Du Miel Cannabis ?

Les abeilles recueillent le nectar des fleurs la seule source de glucides. En outre, ils recueillent le pollen d'une plante mâle et c'est leur seule source de protéines. C'est la raison pour laquelle les abeilles proviennent d'un centre d'exploitation en premier lieu (les Ruches).


En l'absence de nectar, le Cannabis est parmi les plantes qui se reproduisent par le vent, les fleurs même si parfois colorés, sont considérées comme des stimulus "inférieurs" (moins attirantes), ce qui rend la plante disgracieuse et de peu d'intérêt pour les abeilles ou autres insectes.


Mais le principal problème qui décrédibilise cette expérience est que le cannabis ne produit pas de nectar, et par conséquence, les abeilles ne peuvent préparer le miel, et certainement pas les substances améliorant le métabolisme, le corps des abeilles... Même en supposant un conditionnement des abeilles, de la féminisation du cannabis , sans nectar il est encore impossible de faire du miel, et il n'existe pas dans le Cannabis...


Nectar au fond du tube de la corolle

Vidéo, Debunkage

Les Réseaux sociaux ont diffusé une courte vidéo, comme étant la preuve unique et sans équivoque qu'il est possible de conditionner les Abeilles à la production de miel... Vidéo "virale" pour le tout public destinée à un stratagème marketing...

Les abeilles ne semblent pas recueillir le nectar sur la vidéo et ne se livrent pas aux travaux de préparation du miel...

En fait, les abeilles peuvent atteindre des plants de cannabis de différentes façon:

  • - Par une pénurie d'autres fleurs, il "apprivoise" la prédisposition de l'abeille, via une source de nourriture disponible (pulvérisation d'eau sucrée quelques secondes avant la prise de vue).

  • - Parfois, dans les cas d'une pénurie du pollen, les abeilles peuvent recueillir le pollen mâle laissé par le vent, substance nutritive considérée comme nettement inférieure en apport nutritionnel

  • - Les abeilles ouvrières peuvent exclusivement se charger de l'affaire, leur instinct est spécifique, elles ne peuvent pas être apprivoisé comme les autres

  • animaux. Les abeilles ont des capacités d'apprentissage conditionné par un système de récompense très complexe, qui est difficile voir impossible à gruger même d'une manière artificielle...

Le site qui a diffusé la première, fut solliciter à sourcer due-ment la vidéo. L'Expert Apiculteur qui a formé les abeilles à la production de cannabis argumentera à néant..


En conclusion, les sites ont diffusé ce Buzz au détriment de la vérité et des Internautes... L'intérêt croissant du Public sur le Cannabis, recommande à chacun d'être vigilant sur le sujet.

Si vous souhaitez produire du Miel au Cannabis - Voici une recette qui combine les composants réguliers du Cannabis : http://www.sanaissance.fr/le-miel-au-cannabis/

Publié dans Science et vie

Publié le 10/03/2016 10:54:14
  • commentaires ( 2 )
Stéphane Legrand

2016-04-15 03:45:24

Merci de votre réponse.Je pense également que les abeilles ne sont pas apprivoisables/domesticables au sens classique.... depuis le temps que l'homme les utilises pour leur production.Ayant continué un peu mes recherches force est de constater que le pollen de cannabis ne contient aucun principe actif donc même si les abeilles le récolte ??(pour info aussi le plan mâle meurt après avoir libéré son pollen).Le principe actif (THC principalement) se trouve dans les poils de la plante et en particulier dans les têtes (organes sexuel des plants femelle). Ces poils secrètent une résine qui protège la plante et ses futures graine de bien des dangers (microbes, moisissures... mais aussi insectes). L'objectif de la plante étant la protection je doute que cette "résine" soie sucrée mais je n'ai pas encore tranché ce point.En conclusion ne reste donc que le miellat pour intéresser les abeilles : malgré la protection apporté par la résine le chanvre est attaqué par toute les espèces parasites classique : pucerons, mites, mouches blanches, cicadelles, etc.Ce miellat par contamination/mélange peu évidement contenir de la résine qui serait alors récolté par les abeilles. En particulier pendant les mois ou il y a peu de nectar dans les plantes (juillet août avant la floraison du lierre)Sur le plan du cultivateur de cannabis récréatif laisser proliférer les producteurs de miellat me parait d'un mauvais rendement : on affaiblirait les pieds en les laissant être infesté (il y a d'ailleurs des sites qui expliquent comment se débarrasser de ces indésirables)Cependant sur la période qui nous intéresse (juillet-août) les pieds sont déjà très avancés et bien développés. Un élevage d'abeille couplé a un élevage de "puceron" (ou autre) me parait donc plus probable que le dressage des abeille a récolter la résine.De plus le miellat ne serait pas toujours au contact de grande quantité de résine, et je ne sais pas comment les deux se mélangent.Quelqu'un évoquait l’arrosage des plants avec de l'eau sucrée, mais la solubilité de la résine dans l'eau sucré est quasi nulle (ca attirerait les abeille mais ne ferait tjs pas le miel recherché). la résine cannabique est soluble dans les lipides et l'alcool, donc on pulvériserait plutôt de l'huile sucrée (sucre soluble dans l'huile) ou un alcool sucré a déterminé car les abeilles en évitent beaucoup. Cette solution me parait, plus plausible que celle du miellat pour attirer les abeilles et conserver ses plants.Les abeilles récoltent d'autres résines pour fabriquer la propolis je vais voir si je trouve celles récoltées normalement, je connais très mal ce procédé pour le moment. mais même si les abeilles récoltaient de la résine cannabique pour élaborer leur propolis on n'en retrouverait que très marginalement dans le miel.Les feuilles de ronce produisent un miellat (un peu comme la résine de cannabis) que les abeilles récoltent abondamment en juillet août, le point sur la teneur en sucre de la résine reste donc bien a éclaircir.Enfin le pollen d'autres plantes serait effectivement collé par la résine sur les plans, mais cette récolte de pollen+résine me parait également marginale, et de plus n'entrant que faiblement dans la composition du miel...Disons qu'un grain de pollen (50 ng) emporte 10% de résine (5 ng). En étant optimiste 1kg de miel (de miellat) comporte 1 000 000 grains de pollen, le miel contiendrait donc 5 * 10(-9) * 10(+6) g = 5 micro grammes de résine. mais ces chiffres sont une simple spéculation ou plutôt un essais pour avoir un ordre de grandeur (on pourrait aller de 5 fois moins a 20 x plus) et je doute de trouver des données.Bref en dehors de la solution sucrée solvante et celle de résine naturellement sucrée je pense maintenant que la quantité de résine présente naturellement est faible.Désolé pour ce long exposé mais j'aurais bien aimé moi aussi produire ce fameux miel et si il n'y a certainement pas "dressage" il existe une petite chance d'un procédé original qui dépasse le dawamesk !

Stephane Legrand

2016-04-10 20:03:58

Votre article comporte de nombreuses inexactitudes. Apiculteur amateur je vais revenir dessus, nul doute que d'autres plus chevronnés pourrons compléter ou infirmer certains des points.1) Si la majorité des miellées (période de forte production de miel par les abeilles) est liée au Nectar présent dans les fleurs de certaines plantes, certaines sont liées au Miellat (je vous recommande l'entrée Wikipedia sur le sujet ainsi que celui de la Cicadelle des grillure de la vigne qui s'attaque aussi au chanvre), voire sont exclusivement assurées par ce(s) miellats. De plus le pollen entre aussi dans la composition du miel (ce qui permet de dire miel de colza par exemple en regardant les pollens présent)2) La propolis n'a rien a voir avec le nectar mais avec une préparation réalisés par les abeilles a partir des résines produites par les plantes et en particulier présent sur les jeunes bourgeons pour les protéger. Il entre minoritairement dans la composition du miel.3) Le pollen est une source de nutriment indispensable pour la ruche: si les ouvrières se nourrissent principalement de Nectar et de miel, les larves sont elles nourries au pollen principalement. Le chanvre (textile ou cannabis) comptant sur le vent pour sa fécondation produit beaucoup de pollen a ma connaissance, et ce a des dates ou il y a peux d'autres ressources pour les abeilles (comme le lierre en fin de saison).Donc une ruche peux elle produire du miel a base de nectar toute fleur (présent en faible quantité toute la "belle saison") dont quelques gouttes de chanvre, plus des résines de chanvre + de l’éventuel miellat de chanvre et par contre un pollen très riche sur les plans males (au passages toutes les fleurs ne sont pas Mâle/Femelle).Bref je ne prétend pas que le miel de cannabis soit possible ou non mais vos arguments me paraissent insuffisants et imprécis pour démontrer le contraire.D'autre part la récolte de pollen de chanvre est un fait apparemment avéré.

Votre commentaire a été envoyé avec succès. Merci pour commentaire!
Ajouter un commentaire
Nom:*
Email:*
Message:*
  Captcha
  Ajouter un commentaire